Batibouw le guide pour changer de cuisine !

Du 22 février au 4 mars 2018 toujours à Bruxelles Expo le salon Batibouw ouvrira ses portes et vous pourrez y trouver toutes les dernières tendances en matière de construction, rénovation…et cuisines équipées.

Bien préparer sa visite à Batibouw

L’intérêt d’un salon tel que Batibouw réside dans la possibilité de faire le tour des principales enseignes ou fabricants présents sur le marché en un temps record.

L’occasion rêvée pour comparer le mobilier proposé.

Le comparatif qualité-prix des cuisines

Comparer les cuisines juste sur un critère d’apparence ou de prix est très peu productif, à moins d’avoir comme unique objectif la cuisine la moins chère possible.  Pour que cela vous soit utile, il va falloir se renseigner sur la qualité réelle du produit.

Intéressez vous au fabriquant qui se cache derrière l’enseigne visitée

Quelle usine de fabrication est-ce ?  Meubles belges, allemands, meubles danois, français, chinois… ?  Cela vous donne une première idée de la qualité même de la fabrication proposée.

Les caisses de meuble

Vérifiez si les meubles sont montés d’usine

En effet, à la manière des fabriquants allemands, le mobilier monté d’usine avec chevilles encollées est bien plus solide et bien plus robuste que n’importe quelle caisse de meuble qui sera assemblée à la main.  Sans compter que  le coût de ce montage manuel vient parfois bien alourdir votre note de placement.  C’est donc un élément important à vérifier.

Contrôlez la densité des panneaux utilisés

Les panneaux de 19mm moins denses seront moins solides que les panneaux de 16mm en particules 3 couches.  L’épaisseur annoncée du panneau n’est donc pas toujours garante de la meilleure qualité.

La qualité de la mélamine

La qualité de la feuille de mélaminé, revêtement plastifié appliqué sur le panneau de caisson aggloméré peut être extrêmement différente d’une marque à l’autre.  Très peu de fabricants proposent encore des caisses de meuble en stratifié, et cela présente un coût certain.

La finition et dimension des caisses

Certaines marques vous proposent également de troquer l’éternel intérieur blanc dans des coloris plus actuels ou assortis à la façade de meuble (dont KH System).

Les marques se distinguent également par une plus grande offre dans les hauteurs de caisse de meuble disponibles de manière standard (72 cm, 78 cm, 82 cm, 101 cm) ainsi que dans la profondeur proposée (de 56 à 70 cm) pour vous permettre une très grande personnalisation de votre cuisine.

Certaines marques haut de gamme (Siematic, Systemat,…) présentent en outre des caissons d’origine ou en option pourvus d’un joint périphérique pour une finition parfaite de la jointure de la porte contre le meuble.

Les fonds de meuble sont souvent présentés en panneaux légers et peu endurants contrairement aux fabrications plus haut de gamme qui présentent des panneaux de fond en 8mm contre lesquels les assiettes peuvent venir buter sans crainte.

La quincaillerie

Vous trouverez toutes sortes de quincaillerie sur les meubles de cuisine.  Des marques telles de Hettich ou encore Blum en haut de gamme sont gages d’une durabilité accrue et d’un vrai confort d’utilisation.  Evitez donc les produit sans marques si vous souhaitez une cuisine qui dure dans le temps.

Optez d’office pour des charnières avec amortisseur intégré et des tiroirs amortis à sortie totale.

Comparez également quels sont les poids de chargement autorisés dans les tiroirs, les plateaux tournants, les mécanismes de sortie.

Les marques moyen et haut de gamme proposent aussi des variations de couleur et finitions pour les tiroirs intérieurs : côtés en verre, en inox, éclairages intégrés…

Les portes de cuisine

Image de marque même de chaque fabriquant elles représentent le look général visible de la cuisine et ne doivent pas être choisies sans réflexion.  De nos jours les façades mélaminées sont légion et, si la feuille collée est de qualité, cette finition peut traverser les années avec un entretien réduit.  Son rapport qualité prix est excellent.

Ces panneaux mélaminés peuvent être totalement lisses ou présenter un décor rugueux, voire un aspect satiné mat ou supermat.  Les  côtés sont revêtus de chants épais légèrement arrondis.  Le chant laser est gage de qualité.

Les façades stratifiées sont quant à elles bien plus résistantes, et présentent donc un investissement un peu supérieur aux précédentes.

Vous trouverez la finition mélaminée et la finition stratifiée sur 2 types de portes :

  • les portes en panneaux agglomérés (panneaux à particules – denses ou moins denses – 19 à 22 mm très souvent)
  • les portes en panneau MDF (fibres de bois pressées et collées – denses – 22 mm)

Les façades laminées laquées sont caractérisées par leur esthétique, leur qualité et leur finition.  Le support est souvent en MDF qui est recouvert par un laminé polymère laqué.  Cela donne une grande homogénéité au niveau de la surface, une grande résistance aux griffures et une haut niveau de brillance ou d’effet mat.

les façades lustres laquées sont des plaques de MDF de différentes épaisseurs avec un revêtement unilatéral (un papier d’aprêt destiné à être peint) à base de résine de mélamine : la surface et les chants sont lissés et scellés selon un procédé spécial avant de recevoir plusieurs couches de laque polyester pour une surface parfaitement lisse.  Puis une couche de laque polyuréthane est appliquée en dernière étape.

Certaines de ces façades ne reçoivent qu’une seule couche de laque brillante (laque écophile résistante aux UV).

Les façades polymères sont constituées de panneaux MDF sur lesquels sont appliquées des feuilles thermoplastiques.  Puis souvent laquées avec du vernis à 2 composants.  Elles ont mauvaise presse car elles ont présenté par le passés des décollements ou des changements de couleur dus aux UV.  Méfiance donc par rapport à leur qualité.

Les façades en bois véritable laqué dont le cadre est réalisé en bois massif et un panneau central plaqué.  Elles sont laquées des deux côtés avec un vernis mat à deux composants (laques pigmentées solubles dans l’eau).  Magnifiques mais plus chères.

Les façades en verre sont des panneaux MDF recouverts d’une vitre, avec ou sans cadre alu.  La porte est de fait plus lourde et réservée à des compositions haut de gamme en raison de son prix élevé.

Les étagères

Les étagères sont la plupart du temps présentées en 16mm panneau mélaminé, dont le chant avant est idéalement doté d’une épaisseur de 1,5mm pour davantage de résistance.  Les taquets avant sont, quant à eux, pourvus d’arrêts pour empêcher l’étagère de partir en avant.

Les plinthes

Disponibles en différentes hauteurs c’est l’occasion d’adapter votre meuble  à votre taille et gage d’un confort d’utilisation optimisé.  Elles seront pourvues idéalement d’un profil d’étanchéité au sol et la qualité des angles de plinthe varie fortement d’une marque à l’autre.

Le critère de la pose

A moins de vous adresser à un cuisiniste professionnel, il s’agira le plus souvent d’une « loterie » car le métier de monteur de cuisine n’étant pas vraiment réglementé, n’importe quel « bricoleur » peut s’improviser installateur de cuisine et travailler pour toutes sortes d’enseignes.  On trouve dès lors dans la profession des anciens chauffeurs, des ex-informaticiens, des menuisiers, des chauffagistes, des plombiers, etc.  Les cuisines évoluant constamment il est primordial de vous assurer que le monteur qui vous sera envoyé, bien souvent en sous traitance, présente effectivement toute la connaissance du métier nécessaire pour installer parfaitement les meubles que vous aurez patiemment choisis.

 

Laisser un commentaire